Près de 24% des Français seraient en hyperstress au travail. La souffrance au travail se manifeste de différentes façons : ses symptômes sont parfois physiques et brutaux, mais d’autres fois plus subtiles et insidieux. Geo-Psy vous partage les pathologies de surcharge : des réactions physiques ou psychiques vis-à-vis du stress.

 

Les pathologies de surcharge se déclinent en plusieurs catégories : les décompensations psychiques, les décompensations violentes, les décompensations somatiques. Le terme décompensation fait quant à lui référence à une rupture de l’équilibre, au sens large.

Quelques exemples de décompensations :

Des exemples de décompensations psychiques : stress, anxiété, désengagement du travail, troubles cognitifs (mémoire, logique, concentration), État de stress aigu (ESA), État de stress post-traumatique, Syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out.

Des exemples de décompensations violentes : violence contre les usagers, entre collègues, contre l’outil de travail (sabotage), contre l’encadrement (séquestrations), radicalisation des modes managériaux

Des exemples de décompensations somatiques : troubles musculosquelettiques, infarctus du myocarde et AVC (Karoshi), yoyo pondéral, syndrome métabolique…

Que faire lorsque l’on détecte des symptômes inquiétants chez un collègue de travail, ou lorsque nous les ressentons nous-même ?

Il est crucial de rediriger les personnes concernées vers les bonnes ressources.

Dans l’entreprise ou l’établissement de travail :

Vous pouvez rediriger les personnes concernées vers les acteurs de prévention et de prise en charge :

Le CHSCT, le service de santé au travail de l’établissement pour les personnels  publics ou pour les établissements privés et le CSE.

 

Hors de l’entreprise ou de l’établissement :

Hors établissement, plusieurs ressources sont à disposition : l’inspecteur du travail, le médecin référent, le médecin conseil de la CNAM, médecin agréé, commission de réforme, comité médical..

Pour pouvez aussi être redirigé vers des consultations de pathologies professionnelles, un réseau de consultations spécialisées, des juristes, des plateformes d’aide psychologiques… Les ressources sont de plus en plus diversifiées et abordables.

 

Une chose est certaine : agissez !

 

Pour en savoir + sur nos sources : https://www.souffrance-et-travail.com/

 

sad-505857_1920