Il peut être difficile de savoir comment engager une conversation sur la santé mentale. Le sujet vient avec certains stigmates  : en France en 2019, on ne parle pas encore de dépression, burn-out ou d’anxiété avec beaucoup d’aisance. Pourtant, ces sujets nous touchent pour la plupart de près ou de loin. Geo-Psy vous donne quelques conseils pour engager la discussion autour de la santé mentale :

 

1) Que ce soit entre amis, entre membres d’une famille ou lors d’un réunion organisée spécialement autour du sujet, créez un cadre chaleureux et sécuritaire. Parlez de façon détendue, et ouverte. Essayez de ne pas porter de jugement : la discussion doit être respectueuse et éviter les disgressions. Tout est dans la bienveillance !

2) Utilisez un vocabulaire approprié pour parler de santé mentale. Qualifier les personnes de victime, personne souffrante, malade mental, fou, sont des termes qui peuvent être paralysants. Parler de « personne vivant avec la maladie mentale », « personne affectée par le trouble bipolaire », peut être plus respectueux pour des personnes éprouvant des difficultés.  Evitons de définir les gens par leur maladie ou trouble !

people-2567915_1920
business-3219268_1920

3) Offrez du soutien : vous n’avez pas besoin d’être expert en santé mentale pour soutenir une personne qui vous tient à coeur ou un collègue dont vous vous souciez. Abordez le sujet en toute simplicité, en lui disant ce qui vous inquiète : un comportement inhabituel, un manque de patience, un ressenti de colère ou de tristesse… faites preuve de compassion, et discutez sans jugement.  N’oubliez pas que s’il s’agit d’une urgence, faire appel à des ressources professionnelles est essentiel !

 

En conclusion, libérons la parole ! Une personne sur cinq sera touchée par la maladie mentale au cours de sa vie : évitons la stigmatisation !